Ces sportifs qui poussent la chansonnette

Petite interlude musicale pour ce nouveau billet SporAddict, le seul journal avec de vrais morceaux de créatine dedans.

Pour le commun des mortels, le sportif de haut niveau est un être répondant à certains canons: il est monomaniaque, il est capable d'éxecuter un effort physique vain et dénué de tout sens, il est aussi original dans ses interviews qu'un capitaine de gendarmerie en goguette et surtout, il chante comme une casserole l'hymne national de son pays chéri.

Pourtant, de nombreux sportifs se lancent dans l'aventure musicale. Mais n'est pas Yannick Noah - propulsé en tête des charts avec son fameux "Saga Africa" - qui veut.

Le dernier en date est notre TP national, qui nous sert un rap plutot aguicheur aux bons sons West Coast-bling bling melant habilement textes aux profondeurs abyssales, pognons à tous les étages, et surtout moult donzelles peu farouches (avec en guest sa femme herself) ainsi qu'un gamin criard rappant un "j'ai le slip qui fait mal" si vous écoutez attentivement. Le TP, je sens qu'il va cartonner avec son "Balance Toi".


Au chapitre de ces bides qui sont chers à mon coeur, on retrouve Marius Trésor avec son "Sacré Marius" de 1978, ou Jackson Richardson et son "Les Tabous" des années 2000. Mais là où SporAddict va plus loin, va plus fort, va plus profond dans le journalisme d'investigation, c'est en vous proposant les nanars musico-sportifs qui suivent:
  • En médaille de bronze, Youri Djorkaeff, qui, non content de se la couler douce chez les Red Bulls de New York, s'offre le luxe de chanter faux sur CD avec "Vivre dans ta lumière"
  • Pape de la chaussure en or et du kitsch bourré aux amphets, Carl Lewis nous remémore l'influence désastreuse du clavier Bontempi sur les compositions des années 80 avec un "Break it Up", qui comme souvent chez les américains pronent les valeurs d'équité, de paix et d'humanité à chaque couplet.
  • Et enfin, last but not least, le top of the pops toutes catégories revient non pas à un, mais à deux sportifs en duo: Chris Waddle et Basile Boli pour un OVNI total, "We've got a feeling" (we shouldn't do this)

Petite dédicace finale à notre grand ami Djibril Cissé, un peu hors catégorie (dans ce billet?), pour sa compile Music&Me. Bon, en même temps, s'il passait un peu moins de temps à faire le mariole à mixer de façon pourrave du Fat Joe à l'Adidas Store, il pourrait peut être penser à marquer une fois sur le terrain. Mais là, je m'expose à des représailles de la rédaction de SporAddict.

C'est ça aussi faire du journalisme d'exception, flirter un peu plus chaque jour avec les sévices corporels .

Libellés : , , , , , , ,

2 Responses to “Ces sportifs qui poussent la chansonnette”

  1. # Blogger Aurel

    Youri va porter plainte. Il estime mériter la médaille d'argent plus que Carl Lewis (ou Grace Jones, on sait pas trop).

    En attendant, il vous rappelle qu'il sait aussi marquer des beaux buts:
    http://www.youtube.com/watch?v=02Sq70VzeGM  

  2. # Blogger céline

    Bonjour,

    je n'ai pas trouvé d'autres moyens de vous contacter et je m'excuse pour ce commentaire. En effet, j'ai remarqué les qualités de votre blog dédié au sport. J'aimerais donc vous faire découvrir Paperblog, un nouveau service dont la mission est d'identifier les meilleurs articles issus des blogs. Pour vous faire une idée de Paperblog, je vous invite à vous rendre sur http://www.paperblog.com. N'hésitez pas à m'envoyer un mail sur celine@paperblog.com pour plus de précisions. Bien cordialement, Céline  

Enregistrer un commentaire






Loading...





Add to Technorati Favorites


© 2006 SporAddict | Blogger Templates by GeckoandFly.
No part of the content or the blog may be reproduced without prior written permission ... er, whatever ...